Christophe Lapierre : La conscience captive : Recherches sur l’imaginaire et l’affectivité

Ce livre aborde une série de problèmes situés à la charnière de l’imaginaire et de l’affectivité, qui poussent la notion de conscience dans ses retranchements ou la portent à ses limites. Il s’agit, avec Jean-Paul Sartre, Maurice Merleau-Ponty et Nicolas Grimaldi, de rendre compte d’expériences au sein desquelles la conscience semble se perdre en perdant son rapport au réel : ainsi en va-t-il de l’illusion, du rêve, de l’hallucination et de la croyance idéologique dont les analyses font la matière de ce livre et que je désigne sous l’expression générique de « conscience captive ».

***

La conscience captive invite à une véritable refonte de la notion de conscience. C’est précisément la voie qu’emprunte Christopher Lapierre, et qui rend du coup son ouvrage si précieux. Comment concevoir la conscience, si celle-ci peut croire sans croire, savoir et ne pas savoir ? (Étienne Bimbenet)

ISBN: 978-606-697-138-6 (paperback)
ISBN: 978-606-697-139-3 (ebook)

Posted in Brèves, Philosophie contemporaine and tagged , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).