Claude Panaccio (dir.) : Textes clés du nominalisme. Ontologie, langage, connaissance

Le nominalisme, dans sa version la plus radicale, est l’idée qu’il n’existe dans la réalité que des êtres singuliers concrets et qu’il ne s’y trouve ni essences communes comme la nature humaine ou le genre animal, ni entités abstraites comme les nombres, les ensembles ou les valeurs. La généralité, dans cette optique, est une affaire de représentation qui s’explique par le fonctionnement du langage et de l’esprit. Des positions de ce type ont été défendues sous diverses formes dans l’histoire de la philosophie, principalement au Moyen Âge, à l’époque moderne et dans la philosophie analytique contemporaine. Ce recueil réunit sur la question des textes classiques de chacune des trois périodes.
Avec des textes de Abélard, Boèce, K. Campbell, Condillac, Descartes, H. Field, P. Gochet, N. Goodman, Hume, Locke, R. Barcan Marcus, Guillaume d’Ockham, Oresme, H.H. Price et W. Sellars.

Posted in Histoire de la Philosophie and tagged .