Clément Rosset : Logique du pire

À l’opposé d’une philosophie ayant pour tâche de débrouiller le désordre apparent, de faire apparaître dans notre monde des relations constantes et douées d’intelligibilité, il s’est trouvé, de loin en loin, des penseurs pour lesquels la philosophie se doit de dissoudre l’ordre apparent et d’affronter le chaos. À de tels penseurs, cette tâche empoisonnée est apparue comme non seulement tâche unique mais encore tâche nécessaire de la philosophie. Réussir à penser le pire, tel est le but commun propre à ces philosophes et l’objet de ce livre est de s’interroger sur la nature de cette nécessité, sur la possibilité d’une philosophie tragique.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .