Emilie Tardivel : La liberté au principe. Essai sur la philosophie de Patočka

Bien qu’il apparaisse aujourd’hui comme l’une des figures incontournables de la phénoménologie, le philosophe-résistant tchèque Jan Patočka (1907-1977) attendait encore une interprétation intégrale de son œuvre. C’est l’ambition de cet essai, qui en propose une lecture à la fois historique et systématique, s’appuyant également sur des textes tchèques inédits en français, comme Éternité et historicité (1947), dont certains extraits sont ici traduits.
Cette première tentative explicite la nouvelle possibilité de la phénoménologie, qu’avait d’ailleurs entrevue Heidegger au début des années trente – rien d’autre que la liberté, désormais enracinée dans le rapport de la vie humaine au monde – un monde et une vie humaine redéfinis comme des mouvements et, plus essentiellement, comme des événements. Reprenant à nouveaux frais le problème du monde de la vie, Patočka ouvre la voie à une transformation de la phénoménologie de l’existence en phénoménologie de l’événement et, plus encore, de l’histoire. Cette transformation lui permet de se situer dans l’histoire de la phénoménologie, comme d’entrer en dialogue avec ses figures les plus contemporaines.
Émilie Tardivel, diplômée de Sciences Po Paris, docteur en philosophie (Université Paris I), est maître de conférences à l’Institut catholique de Paris

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .