Israël Scheffler : Les conditions de la connaissance. Une introduction à l’épistémologie et à l’éducation

Professeur à l’Université Harvard, à la fois en philosophie et en éducation, de 1952 à 1992, Israel Scheffler est à la fois un remarquable héritier du pragmatisme, dont il a repris et adapté un certain nombre de thèses centrales et un philosophe analytique particulièrement perspicace.
Dans le présent ouvrage, il étudie, dans une perspective éducative, quelques uns des plus importants concepts de la théorie de la connaissance (savoir, vérité, compréhension, croyance, etc.), articule avec finesse les points de vue sémantique, logique et épistémologique sur les thèmes qu’il aborde tout en discutant et évaluant la portée d’arguments développés par C.I. Lewis, J.L. Austin ou encore Gilbert Ryle.
Il offre donc des ressources précieuses à qui ressent la nécessité d’articuler aux questions centrales de la philosophie les interrogations propres à la pratique et à la réflexion éducatives. Traduit pour la première fois en français, Les conditions de la connaissance est ici précédé d’un essai introductif par Michel Le Du, qui s’emploie à situer la pensée éducative de Scheffler aussi bien au sein de sa démarche générale en philosophie que par rapport aux étapes de sa formation intellectuelle.

Introduction, traduction et notes par Michel Le Du.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .