Emmanuel Levinas : Le temps et l’autre

« La thèse principale entrevue dans Le temps et l’autre consiste à penser le temps non pas comme une dégradation de l’éternité, mais comme relation à ce qui, de soi inassimilable, absolument autre, ne se laisserait pas assimiler par l’expérience à ce qui, de soi infini, ne se laisserait pas comprendre. […] Le temps signifie ce toujours de la non-coïncidence, mais aussi ce toujours de la relation – de l’aspiration et de l’attente. »

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .