Frédéric Schiffter : Sur le blabla et le chichi des philosophes

« Les réflexions de F. Schiffter, qu’on les tienne pour philosophiques ou anti-philosophiques, sont évidemment inséparables d’une humeur portée sur le scepticisme et le pessimisme, un peu à la manière de Cioran. F. Schiffter fait de l’ennui une composante fondamentale de la vie humaine (tel Schopenhauer) mais en même temps il défend sans cesse la réalité contre les utopies qui en interdisent une vision lucide et qu’il range dans deux catégories philosophiques qui lui sont personnelles : l’ordre du blabla et l’ordre du chichi. Le premier concerne le domaine des discours destinés à endormir la méfiance et l’esprit critique. Le second, le domaine des discours ayant pour vocation de dévaloriser l’existence réelle au profit de l’essence. L’homme du blabla vante l’irréel : c’est un charlatan. L’homme du chichi décrie le réel : c’est un précieux dégoûté. Mélangeant comme Montaigne anecdotes et considérations philosophiques, écrit dans une langue simple et élégante, ce livre se lit d’une traite et très agréablement. Il procure à son lecteur la dose de plaisir nécessaire à toute entreprise philosophique — et d’ailleurs à toute entreprise. »
Clément Rosset

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .