Emmanuel Levinas : Le temps et l’autre

« Le temps est-il la limitation même de l’être fini ou la relation de l’être fini à Dieu ? Relation qui n’assurerait pas pour autant à l’être une infinitude opposée à la finitude, pas une auto-suffisance opposée au besoin, mais qui, par-delà satisfaction et insatisfaction, signifierait le surplus de la socialité… Le temps et l’autre pressent le temps non pas comme horizon ontologique de l’être de l’étant, mais comme mode de l’au-delà de l’être, comme relation de la pensée à l’Autre. »
Ce texte reproduit quatre conférences faites en 1946 et 1947, sous ce titre, au Collège de philosophie fondé par Jean Wahl, lieu d’ouverture dans lequel se retrouvait, au lendemain de la Libération, « la &shymultiplicité même des tendances dans la philosophie vivante ». Repris dans la collection « Quadrige », il est régulièrement réédité, preuve que « cette façon d’interroger le temps nous semble en être, aujourd’hui encore, le problème vivant », remarque l’auteur dans sa préface.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .