Georges Lebert : Spinoza 421. Entre croyance et doute

Est-il suffisant de clore le raisonnement sur ce à quoi l’on se fie par évidence intime, pour que les croyances se justifient et guident à coup sûr le cheminement de la connaissance personnelle ? Telle est la question majeure soulevée par la lecture de Spinoza. Une réponse affirmative, fondée sur cette conception du fonctionnement de l’esprit, peut s’avérer puissante et convaincante. Mais aide-t-elle vraiment l’être humain à échapper au doute et à toute rencontre avec l’irrésolution de l’univers ?

Posted in Philosophie moderne and tagged , .