Gilles Deleuze : Le bergsonisme

« Durée, mémoire, élan vital marquent les grandes étapes de la philosophie bergsonienne. L’objet de ce livre est la détermination du rapport entre ces trois notions et du progrès qu’elles impliquent. L’intuition est la méthode du bergsonisme. L’intuition n’est pas un sentiment ni une inspiration, une sympathie confuse, mais une méthode élaborée, et même une des méthodes les plus élaborées de la philosophie. […] L’intuition, telle qu’il l’entend méthodiquement, suppose déjà la durée. »

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , , .