Jad Hatem : Schelling, l’angoisse de la vie

Cet ouvrage, consacré à Philosophie et religion (1804) et aux Recherches philosophiques sur l’essence de la liberté humaine (1809), prend son départ dans une sentence de Schelling hautement prisée par Heidegger : “L’angoisse même de la vie pousse l’homme hors du centre où il a été créé”. L’auteur a procédé à des comparaisons, notamment avec Dante (le passage par l’enfer), Kierkegaard (la liberté comme angoisse) et Soloviev (le mal comme inversion).

Posted in Philosophie moderne and tagged , .