Roland Jaccard : Sexe et sarcasmes

Était-il bien nécessaire d’écrire Sexe et sarcasmes ? D’exposer ainsi sa vie et celle de ses proches ?
De se complaire dans une adolescence sans fin ? De se livrer à des exercices de cynisme et d’autodénigrement ? « Pas vraiment », serait tenté de répondre l’auteur, tout en se disant qu’il est incapable de faire autre chose et que nul n’est tenu de le suivre dans une démarche qui relève moins de l’autobiographie que de la confession. La confession d’une crapule, bien entendu.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .