Jean-Michel Roy : Rhin et Danube. Essais sur le schisme analytico-phénoménologique

L’idée domine largement encore que, des dernières années du XIXe siècle à nos jours, le développement de la philosophie est parcouru par une opposition à la fois centrale et radicale entre un courant analytique surgi avec Frege et Russell, et un courant phénoménologique initié par Husserl.
L’investigation rigoureuse du passé a néanmoins commencé de mettre à nu une réalité historique bien plus complexe, soulevant par là des interrogations aussi vastes qu’essentielles à la pleine compréhension de notre modernité philosophique.
Jusqu’à quel point un schisme analytico-phénoménologique s’est-il effectivement produit au sein de la philosophie? A quel moment au juste et selon quelles modalités précises? Comment ce schisme s’est-il remodelé au fil du temps? Quel en est, à travers ses différentes figures, l’objet le plus essentiel?
Autant de questions qui, malgré l’intérêt croissant qu’elles suscitent, demeurent objet de controverse.
Rhin et Danube apporte une nouvelle contribution à ce débat, dégageant les fondements d’une interprétation originale qu’il confronte de façon prioritaire avec celle proposée par le philosophe Michael Dummett, dont il salue la profondeur souvent méconnue en même temps qu’il en dénonce les erreurs et les insuffisances.
Jean-Michel Roy enseigne la philosophie à l’École Normale Supérieure de Lyon

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .