Laurence Perbal : Gènes et comportements à l’ère post-génomique

Cette année 2011 marque le dixième anniversaire de l’achèvement du Projet Génome Humain. Le décodage des gènes de l’humain fut l’apothéose de la période glorieuse que la génétique a connue depuis les années 1980. Cette période est appelée « l’ère génomique ». La référence au gène semble la clé de toutes les réponses, même en ce qui concerne les comportements humains.
Ce livre propose une analyse historique critique des différentes approches épistémologiques qui ont inspiré la génétique des comportements depuis la fin du XIXe siècle. La question du déterminisme et du probabilisme, celles du gène de l’homosexualité, du gène du crime, ou encore de l’intelligence et de l’alcoolisme sont autant de modèles qui illustrent nos analyses. Mais celles-ci montrent aussi que depuis dix ans une nouvelle ère se développe en génétique : l’ère postgénomique. Cherchant à dépasser le géno-centrisme, elle s’intéresse à la façon dont les gènes, les neurones et les facteurs environnementaux forment des réseaux de causalité dynamiques et complexes. La post-génomique fait écho à une perspective philosophique systémique, pluraliste et pragmatique des phénomènes et des concepts; un cadre plus développemental au sein duquel les données scientifiques récentes sont présentées et analysées

Posted in La Philosophie dans tous ses états and tagged , .