Lorenzo Corti : Scepticisme et langage

Sextus Empiricus, médecin et philosophe du IIe siècle de notre ère, nous présente la voie pyrrhonienne pour atteindre le bonheur. Afin d’être heureux, il faut être sceptique : s’abstenir de tout jugement, de toute croyance. Mais peut-on vivre sans rien croire? Si oui, peut-on, en particulier, parler/communiquer? Ce livre est consacré à la question de la cohérence du scepticisme radical proposé par Sextus. Dans la première partie du volume, nous nous demandons si, de manière générale, le sceptique peut agir; dans les deuxième et troisième parties, s’il peut maîtriser une langue.
Du point de vue exégétique, notre but est de présenter une analyse détaillée des textes de Sextus les plus pertinents pour la vie linguistique du pyrrhonien. Avec cette monographie, la première consacrée à ce sujet, nous nous proposons de combler une lacune dans la littérature dédiée au scepticisme antique. Du point de vue philosophique, nous avons voulu comprendre et présenter, à l’aide de quelques études de philosophie contemporaine, l’une des formes les plus fascinantes du scepticisme grec.

Lorenzo Corti est chercheur du Fonds National Suisse à l’Université de Cambridge (Royaume Uni), où il développe un projet consacré aux liens entre scepticisme et métaphysique au début de notre ère

Posted in Philosophie antique and tagged , .