Lucien R. Karhausen : Les flux de la philosophie des sciences au XXème siècle

Ce livre montre comment les recherches qui prônent l’unité de la science naissent au début du siècle en Europe centrale et à Cambridge, autour de préoccupations logiques proches de celles de la peinture, de l’architecture, de la musique. Dispersés par la venue du nazisme, ces chercheurs essaiment en Grande-Bretagne, dans le Commonwealth et aux USA. Interviennent des considérations historiques, sociologiques et culturelles, sans parler de la tension entre ce qui est objectif et empirique et ce qui est théorique ou non-observable.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .