Marcile Ficin : Lettres

Au fil d’une riche correspondance, Marsile Ficin, donne à voir combien l’Humanisme dépasse le cadre de la redécouverte théorique des textes de l’Antiquité pour renouer avec un authentique “art de vie”. Soucieux de concilier les sagesses païennes au christianisme, Ficin ne cesse de convier son correspondant à une conversion, qui lui permettra de se retrouver en lui-même. Ce choix de lettres, extraites de son Epistolarium, témoigne du goût de Ficin pour une philosophie pratique, où l’art du conseil tient la première place.
Julie Reynaud et Sébastien Galland, docteurs en philosophie, enseignent en classes préparatoires et à l’université Paul Valéry, Montpellier III.

Posted in Philosophie renaissante and tagged , .