Mauro Carbone : La chair des images. Merleau-ponty entre peinture et cinéma

Caractériser la notion merleau-pontienne de « chair » par celle de « Visibilité », nous permet, d’un côté, d’éviter la plupart des malentendus liés à l’interprétation de la première, de l’autre peut nous aider à penser philosophiquement l’un des phénomènes culturels les plus prégnants aujourd’hui : l’étonnant renouvellement de notre rapport aux images dans ce qu’il est convenu d’appeler le « tournant iconique » de notre culture.
À la lumière de certains inédits qu’il a eu la chance d’examiner, mais en allant voir également du côté de domaines jusqu’ici trop peu explorés – à commencer par le cinéma –, Mauro Carbone montre et développe la richesse des formules fulgurantes par lesquelles le dernier Merleau-Ponty voulut éclairer notre rapport contemporain aux images. Mais c’est alors toute notre manière de philosopher qui s’en trouve ébranlée : il ne suffit plus de dire que les images pensent. Il faut également penser selon les images.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .