Maxence Caron : La vérité captive

Système nouveau de la philosophie et de son histoire passée, présente et à venir, « La Vérité captive — De la philosophie » est une œuvre neuve, en son contenu comme en sa langue : « La Vérité captive » construit un édifice de Sens, et abolit, par voie de Pensée, toute distinction artificielle entre la foi et la raison, entre la littérature et la philosophie. L’ouvrage propose une relecture intégrale de l’histoire autour d’une ontologie trinitaire, tout en soulignant avec lucidité l’âge critique de l’« outre-modernité » dans lequel l’humanité s’est enfoncée à force de donner créance à « l’immanentisme ». Maxence Caron remonte aux origines historiques conceptuelles qui ont pu ouvrir la crise de l’idéologie contemporaine croyant avoir accompli la vocation de la pensée en l’assignant au dogmatisme relativiste. Aspirant la totalité de la pensée en un fort mouvement apocalyptique et messianique, dans une langue littéraire renouvelée, d’une tonalité à la fois classique et paradoxale, Maxence Caron entend mettre en évidence les raisons profondes d’une conflagration historique dont l’originalité et l’ampleur n’ont pas été soulignées, et ne suscitent çà et là que plaintes réactionnaires alors qu’elle mérite d’être pensée en son fond et sa source. Prenant appui sur l’ère même qu’inaugure ce livre, la pensée est dite désormais indéfectiblement ouverte, depuis son intériorité même et par sa logique intrinsèque, à la Révélation du Principe. S’initiant d’un trait d’apocalypse et s’achevant sur un poème mystique, « La Vérité captive » expose le Système et le regarde simultanément jaillir de l’histoire de la philosophie. L’ensemble bouleverse tout repère stylistique et initie une nouvelle voie, finale. Ce livre souffle du fond des ères et, remontant à l’origine apodictiquement transcendante de tout acte de l’esprit, ouvre de mettre fin aux errances de la pensée.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .