Paul-Laurent Assoun : L’Ecole de Francfort

L’École de Francfort, qui doit son nom à la ville où fut créé l’Institut de recherche sociale en 1923, s’est imposée comme une figure majeure de la pensée contemporaine. Sous l’égide de la « Théorie critique » dont Max Horkheimer produit le manifeste et de Theodor W. Adorno, elle a agrégé un monde de penseurs (de Walter Benjamin à Herbert Marcuse et, au-delà, Jürgen Habermas). À partir du noyau de l’idéalisme allemand, de Kant à Hegel, et d’une pensée sociale critique, dans l’héritage de Marx, ouverte à la pensée de Freud, elle a produit un puisant creuset où fusionnent philosophie, sociologie, esthétique, théorie de l’histoire et psychanalyse. Il est donc essentiel d’en restituer la dynamique, la thématique et l’héritage. À l’heure des idéologies postmodernes de « fin de l’Histoire », l’École de Francfort rappelle l’exigence de la Raison à l’épreuve du siècle du totalitarisme. Cette réédition permet de revisiter l’École de Francfort et d’en montrer la vitalité persistante comme théorie du sujet et « critique de la domination ».

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , , .