Paul Trouillas : Du sang sur les idées

Du Sang sur les idées. Ce titre choc est venu à l’auteur après la découverte d’un lien entre les grandes catastrophes humaines du xxe siècle – plus de 160 millions de morts – et les idées de deux philosophes, Marx et Nietzsche. Le paroxysme du livre est la proposition d’une instruction judiciaire contre ces deux auteurs pour incitation à des crimes contre l’humanité.
Pour autant, d’autres idées essaient, depuis l’antiquité, de se former à partir d’une méthode qui s’est beaucoup développée dans la science, mais peu en philosophie : le contrôle par l’expérience. L’expérience permet de trancher entre le vrai et le faux, mais aussi – le livre le montre – entre le moral et l’immoral, entre le juste et le crime. Les idées des Lumières ont été créées – précisément – avec la méthode expérimentale. Elles ont construit le monde contemporain parce qu’elles étaient justes, intellectuellement et moralement.
« Le monde, a écrit Diderot, est une balle abandonnée à la raquette des philosophes ». Ils peuvent l’envoyer en enfer. Plus jamais ça : il ne peut plus y avoir de sang sur les idées.
Ce livre lance un appel vibrant aux méthodes de la raison en philosophie et en politique : au principe d’expérience.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged .