Pierandrea Amato : Antigone et Platon, la “biopolitique” dans la pensée antique

La dissolution juridique du conflit tragique entre les Justices est à l’origine politique de l’Occident. Mais la loi ne suffit pas à résoudre les tensions qui tourmentent la polis. Platon s’efforcera de faire disparaître cette inquiétude en formant un citoyen vertueux par nature, directement en harmonie avec le bien de la communauté.Ce livre veut vérifier si la notion de Michel Foucault, la « biopolitique », peut être appliquée au-delà de sa traditionnelle définition historique. Non pas comme dilemme exclusivement moderne, mais comme nœud ontologique de la politique depuis sa fondation à Athènes. Bref, il s’agit de déceler encore un lien conceptuel entre l’oikos et l’économie. En analysant la trilogie de l’Orestie d’Eschyle, la mythologie œdipienne et la fondation platonicienne de la cité juste, l’auteur explore la situation d’Athènes entre le Ve et le IVe siècle avant J.-C, lacérée par les conflits entre la loi et la justice, entre le pouvoir et la vie.

Pierandrea Amato est maître d’enseignement et de recherche en philosophie à la Faculté de philosophie et lettres de l’Université de Messina (Italie)

Posted in Philosophie antique and tagged , .