Pierre Fasula : L’homme du possible. Robert Musil et la question de la vie juste

Au cœur de L’homme sans qualités se trouve la question de la vie juste : comment dois-je vivre? Ce roman montre les différentes réponses que lui apporte Ulrich, le personnage principal, mais aussi les raisons à la fois ordinaires et profondes qui lui font se la poser.
Dans cet ouvrage, Pierre Fasula offre une lecture puissante et originale du roman de Robert Musil. Il en restitue le sens philosophique en montrant la manière dont le travail romanesque, les « idées de roman » pour reprendre l’expression de Vincent Descombes, contribuent à la clarification de la question de la vie juste et des réponses envisagées par Ulrich. Cette question témoigne d’un certain sens du possible, d’une capacité à imaginer d’autres vies que la sienne – mais ce sens du possible est à la mesure de l’indifférence croissante d’Ulrich pour son métier, son pays, lui-même. Il apparaît alors que ce sont le refus des possibilités existantes et la mise à distance de la vie et de l’« homme moyen » qui expliquent l’échec des solutions imaginées.
Agrégé et docteur en philosophie, Pierre Fasula est chercheur associé à l’Institut des sciences juridique et philosophique de la Sorbonne (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

 

Vrin – Philosophie du présent
186 pages – 12,5 × 18 × 0,9 cm
ISBN 978-2-7116-2991-6 – septembre 2021
Posted in Brèves, La Philosophie dans tous ses états and tagged , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).