Réédition en Quadrige du Nomos de la Terre de Carl Schmitt (enfin !)

« Le nomos de la terre est le témoignage d’un homme dont la fulgurante carrière a trouvé une fin abrupte après l’effondrement du Troisième Reich. C’est à partir de cette situation que l’auteur nous propose sa vision du premier ordre juridique que la terre ait connu : à savoir un droit international public émanant de l’Europe conquérante au début des Temps Modernes avant d’être mis au défi par la montée du Nouveau Monde, puis liquidé dans les tourmentes du XXe siècle… Avant même d’être un ordre normatif, ce droit public de l’Europe qui projetait son nomos sur la terre était un ordre spatial, de là lui venait sa véritable cohésion, de là aussi son principal effet qui était de limiter la guerre en Europe. » (Peter Haggenmacher in Présentation). Véritable somme d’une pensée juridique très personnelle, il faut lire ce lire pour les réflexions et perspectives fécondes qu’il ouvre.

Posted in Philosophie Politique and tagged , .