Renaud Barbaras. L’ouverture du monde. Lecture de Jan Patočka

Renaud Barbaras avait publié en 2007 aux Éditions de La Transparence un recueil d’« études » sur Jan Patočka, Le Mouvement de l’existence. Le présent ouvrage constitue donc un approfondissement du dialogue établi avec l’un des plus grands phénoménologues avec Husserl et Heidegger.
Il s’agit ici d’une « lecture », ce qui signifie qu’elle s’inscrit dans le parcours philosophique de l’auteur, qui prépare depuis plusieurs années un système phénoménologico-métaphysique, qui comportera trois volets : une phénoménologie de la vie (parue chez Vrin sous le titre Introduction à une phénoménologie de la vie, 2008), une cosmologie, puis une métaphysique. Le présent ouvrage constitue l’articulation entre phénoménologie et cosmologie.
Plus précisément, la première partie du livre construit le passage de la phénoménologie à la cosmologie, en établissant l’identité du sujet et de son mouvement. La première section de la seconde partie du livre thématise le plan cosmologique de l’archi-mouvement, mouvement du monde dont procèdent nos mouvements. La seconde section et, en particulier, le dernier chapitre, ouvrent la voie de la métaphysique en faisant apparaître la nécessité d’un archi-événement de séparation.
Outre Patočka, cet essai ambitieux discute des auteurs tels que Descartes, Husserl, Heidegger, Maine de Biran, Bergson.

Posted in Brèves, Philosophie contemporaine and tagged , , , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).