Walter Benjamin : sur Proust

« L’analyse proustienne du snobisme, qui est bien plus importante que son apothéose de l’art, représente le sommet de sa critique sociale. Car l’attitude du snob n’est rien d’autre que la contemplation conséquente, organisée, endurcie, de l’existence à partir du point de vue chimiquement pur du consommateur. »

« C’est moins l’humour que le comique qui est le véritable noyau de la puissance de Proust ; il ne transcende pas le monde par le rire, mais par le rire il l’abat. Au risque de le briser en mille morceaux, devant lesquels il n’y a que lui pour fondre en larmes. Sont en morceaux : l’unité de la famille et de la personnalité, de la morale sexuelle et de l’honorabilité sociale. Les prétentions de la bourgeoisie éclatent sous les rires. »

Ce livre rassemble pour la première fois les textes (inédits ou retraduits), articles, remarques et pensées que Benjamin a consacrés à Proust.

Walter Benjamin (Berlin 1892 – Port-Bou 1940)

Philosophe, écrivain, essayiste et traducteur, il fut l’auteur d’une œuvre inclassable, qui mélange marxisme et théologie, philosophie de l’histoire, théorie du langage et pensée de l’art

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .