Yannis Constantinidès et Damien Macdonald : Nietzsche l’éveillé

Philo illustrée zazen. Pharmacopée samouraïe. Grosses moustaches cosmiques. Orientalisme fin de siècle et début de millénaire. Bouddhsime au marteau. Dandysme viennois mâtiné de psychédélisme léger.
Collection : Le sens figuré
Production : en cours
Couverture : provisoire
Date de sortie : 01/04/2009

Nietzsche, qui s’est un jour déclaré « Bouddha de l’Europe », peut-il être vu comme enseignant l’« éveil » ? Le bouddhisme zen est-il la manière orientale d’aller « par delà bien et mal » ? En développant cette thèse, cette introduction illustrée au grand penseur allemand nous fait faire nos premiers pas dans la pensée zen.

La paresse et le conformisme nous empêchent de devenir ce que nous sommes ; la libération de notre esprit asservi passe par un déconditionnement, un éveil, une reconquête de la spontanéité perdue, ce que le bouddhisme zen appelle « le visage originel ».

La pensée nietzschéenne et la voie courte du zen partagent un même rejet de l’intellectualisme et de l’abstraction sclérosante, elles insistent également sur la nécessité d’éduquer et de spiritualiser le corps. L’éveil est ici et maintenant.

Posted in Philosophie moderne and tagged , .