Henryk Elzenberg : Le souci d’exister

En philosophie, il ne s’agit pas d’obtenir un résultat déterminé et définitif; il s’agirait même plutôt du contraire : faire en sorte que, en dépit des contraintes étroites propres à chaque époque, toutes les possibilités raisonnables de compréhension du monde restent accessibles. Pour ne pas étouffer, l’homme a besoin de ces perspectives ouvertes.
Tenu durant près de six décennies (1907-1963), traversé par les questions douloureuses de la guerre, de la violence et du cynisme, mais aussi par celles de l’État, de la démocratie et de la religion, ce journal frappe par la clarté et la profondeur de vue de son auteur, opposant radical au relativisme, au matérialisme et à l’hédonisme. Henryk Elzenberg y expose avec courage ses réflexions, explorant parmi les sources les plus vives issues de la haute culture occidentale (Platon, Shaftesbury, Goethe, Flaubert, etc.).
En disciple des Stoïciens, dont il adopta l’idée du renoncement, mais resté hermétique à toute pensée du déclin – ce qui fit sa force devant des dégradations réelles –, il conserva pour principal horizon cette joie de saisir dans la dynamique même de l’esprit les conditions d’un réel enracinement, nous laissant nombre de lignes directrices (éthiques, esthétiques) applicables à notre crépuscule. Ne notait-il pas dès 1910 : « Il n’est pas de meilleur indicateur de la vitalité d’un individu que son attitude face à la mort. »
Henryk Elzenberg (1887-1967) fut l’un des grands philosophes polonais de l’alternative au nihilisme. Fin connaisseur de la tradition littéraire et philosophique française, il nous a transmis ces pages guidées par un « feu central » : la quête d’une vérité humaine décisive.
Traduit du polonais et préfacé par B. Marchadier.

 

Éditions Vagabonde – Vagabonde
416 pages – 14 × 21,5 × 3,5 cm
ISBN 978-2-919067-35-0 – octobre 2021
Posted in Brèves, Philosophie contemporaine and tagged , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).