Thierry Ménissier (dir.) : Éthique, politique, philosophie des techniques

Que peut-on attendre de la philosophie face aux réalités technologiques? Si elle n’a jamais été insensible à l’agir technique, plus que jamais la pensée philosophique se trouve requise du fait de la puissance de transformation du monde manifestée aujourd’hui par la technologie. Ce volume se donne pour premier objectif minimal de reconstituer la faculté de juger mise à mal ou brouillée par les évolutions contemporaines.
Il est également possible que les nouveaux champs technologiques émergents, de par l’originalité et la capacité de reconfiguration des inventions qu’ils connaissent, conduisent bientôt la philosophie à proposer des nouvelles sous-disciplines, en l’obligeant à travailler sur elle-même. Semblent, en ce moment même, susceptible de provoquer ce genre d’évolutions, la combinaison de l’informatique et du numérique ou l’Intelligence Artificielle, ses déclinaisons potentiellement variées à l’infini mais déjà sensibles dans la robotique, la transformation de la production par exemple sous l’effet de l’impression 3D, l’interaction avec des êtres artificiels ou synthétiques de tous ordres et de toutes tailles, qu’il s’agisse des agents conversationnels, des drones ou des smart cities. De telles évolutions en cours se font qu’un des attendus de la démarche philosophique peut concerner une vaste ambition, à savoir celle de dessiner les cadres d’un environnement désirable non seulement pour les humains, mais pour toutes les êtres vivants et existants, qu’ils soient naturels ou artificiels. En ce cas, la philosophie appliquée à la technique d’aujourd’hui se donne une ambition normative de très haut niveau en accompagnant le déploiement des nouvelles formes de conscience sensibles à la nature et aux vivants ou agissants non-humains.
Les contributions comprises dans ce dossier portent sur l’éthique et la philosophie politique appliquée aux activités humaines telles qu’elles sont aujourd’hui assistées et transformées par la technique faisant système et valant déjà comme vision du monde. En confrontant la philosophie au terrain des innovations et en observant les pratiques, les autrices et les auteurs de ce dossier s’emploient à déterminer les modalités de l’éthique et de la politique appliquée à l’activité humaine telle qu’elle est indissociablement assistée et régie par la technologie.
Ont participé à ce volume : K. Becker, J. Caelen, D. Cérézuelle, E. Clarizio, A. Guézengar, G. A. Legault, P. Musso, J. Patenaude, M.-A. Pencolé, D. Uzal, C. Verchère et D. Vernant.

 

Vrin – Pistes. Revue de philosophie contemporaine, 1 (2021)
326 pages – 13,5 × 21,5 × 1,7 cm
ISBN 978-2-7116-8425-0 – septembre 2021
Posted in Brèves, Philosophie contemporaine, Philosophie Politique and tagged , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).