Jean-Baptiste Gourinat, Jonathan Barnes : Lire les stoïciens

Né à Athènes vers 300 avant J.-C., et porté jusqu’au sommet de l’Empire romain par l’empereur philosophe Marc Aurèle (120-180 apr. J.-C.), le stoïcisme a été et reste l’une des philosophies les plus influentes de l’Antiquité. Les applications quotidiennes du stoïcisme sont bien connues, et résumées dans la notion populaire du stoïcisme : supporter avec fermeté la douleur et les épreuves. Mais, par-delà cette image du stoïcisme quotidien, les premiers stoïciens avaient élaboré l’un des systèmes philosophiques les plus complexes et les plus riches de l’Antiquité. Lire les stoïciens permet de redécouvrir cette richesse et cette complexité, et Lire les stoïciens prépare à cette lecture.
L’ouvrage a été rédigé par une équipe de chercheurs de nationalités et d’horizons divers. L’ouvrage est divisé en deux parties, l’une consacrée au stoïcisme hellénistique (Zénon, Chrysippe, Posidonius) et la seconde au stoïcisme romain (Sénèque, Épictète, Marc Aurèle). Chaque chapitre aborde un aspect du stoïcisme au cours de l’une de ces périodes : logique, physique, ou éthique, ainsi que l’influence politique du stoïcisme. Une introduction présente l’histoire du stoïcisme et les difficultés liées à la lecture des textes fragmentaires. L’ouvrage est complété par une chronologie, une bibliographie et un index.

Posted in Philosophie antique and tagged , .