Jean-Claude Dumoncel : ABCDaire Deleuze. Deleuze face à face.

La pensée de Gilles Deleuze (1925-1995) se trouve à première vue dans un statut très ambigu. D’une part elle s’est engagée de plus en plus résolument sur la voie d’une « pop’philosophie ». D’autre part, elle semble présupposer la connaissance de plusieurs territoires théoriques à un niveau souvent sophistiqué, multipliant les allusions non seulement aux autres philosophies mais à la littérature et aux sciences. Le présent ouvrage assume cette ambiguïté. Il explique tout ce qu’il faut expliquer, déplie tout ce qui devait être déplié, pour assurer sur la pensée deleuzienne un accès optimal et une intelligibilité maximale. Il faut rappeler que l’éclectisme leibnizien, dont Deleuze hérite, consiste à prendre le meilleur partout. Ainsi l’héritage de la philosophie passée donne-t-il à la philosophie présente un élan hors-pair. Deleuze a su y discerner en particulier le lignage méthodologique issu de Platon et prolongé par Bergson, dans un contrepoint inattendu avec la tradition de Lucrèce, de Spinoza et de Nietzsche. La méthode résultante (dite de « dramatisation ») est ce qui donne à la pensée deleuzienne, dans sa résonance à l’événement, la prise qu’elle a sur les choses et sur tous les grands problèmes. Surgit alors sous nos yeux un nouveau système de philosophie, traversant les deux moments conceptuels où il s’est exposé successivement : la pensée du « Simulacre » de Différence et Répétition, puis la théorie du « Rhizome » des Mille plateaux.

” Un jour, peut-être, le siècle sera deleuzien … une fulguration s’est produite qui portera le nom de Deleuze : une nouvelle pensée est possible ; la pensée, de nouveau, est possible. Elle n’est pas à venir, promise par le plus lointain des recommencements. Elle est là, dans les textes de Deleuze, bondissante, dansante devant nous, parmi nous … ”
Michel Foucault, « Theatrum philosophicum », Critique, novembre 1970

Jean-Claude Dumoncel a publié entre autres Le jeu de Wittgenstein (PUF, 1991), Le symbole d’Hécate : philosophie deleuzienne et roman proustien (HYX, 1996), Les sept mots de Whitehead (Unebévue-éditeur, 1998), La tradition de la Mathesis Universalis : Platon, Leibniz, Russell (Unebévue-éditeur, 2002), Philosophie des Mathématiques (Ellipses, 2002) et La Philosophie telle quelle (Pétra, 2004). Il a contribué aux ABCDaires Croire ?, Penser la crise, Vices ou vertus ?, Image et Vivre et mourir. Il collabore à la revue History and Philosophy of Logic et, après avoir participé à l’équipe Academos des Archives Henri Poincaré, il enseigne la philosophie des mathématiques à l’Université de Caen.

ISBN = 978-2-915725-08-7
250 pages
Année : 2009
Prix : 20 €

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .