Jean-François Mattéi : L’énigme de la pensée

Qu’appelle-t-on penser ? De Platon à Heidegger, les philosophes se sont interrogés sur cette étrange activité qui se confond avec l’existence de l’homme. Nous ignorons comment elle apparaît ni comment elle dialogue avec elle-même. Mais nous savons que la pensée ne se réduit pas à la connaissance et qu’elle est en quête de ce qui donne un sens à la vie. Comme l’a montré Hannah Arendt à propos d’Eichmann, la démission de la pensée conduit à la soumission au fait brut et à l’abandon de toute exigence morale. Contre les séductions récentes d’un pensée faible qui renonce à chercher la signification du monde, l’auteur défend les droits d’une pensée forte qui reste à l’écoute de ce qui l’appelle à penser.

Posted in Histoire de la Philosophie and tagged .