Jean-Luc Marion : Questions cartésiennes I. Méthode et métaphysique

En deçà des thèses, qui visent à la cohérence, demeurent, comme des sources cachées mais vitales, des questions toujours ouvertes. Ce sont certaines de ces questions récurrentes dans les études cartésiennes qui sont abordées ici, chacune pour elle-même, mais en dialogue constant avec la tradition des grands interprètes. Pourquoi le philosophe de l’évidence commence-t-il à penser en faisant trois rêves – et en les interprétant sans même se réveiller ? Pourquoi et jusqu’où le Discours de la méthode ne livre-t-il pas exactement la même métaphysique que celle des Meditationes ? En quoi et jusqu’où les Meditationes respectent-elles la méthode ? Le « sujet » cartésien se définit-il par une thèse théologique au moment précis où il prétend « mettre à part les vérités de la foi » ? Pourquoi la générosité semble-t-elle devoir répéter le« je pense » sur le mode de l’auto-affection ? Pourquoi Descartes ne parvient-il finalement pas à reconnaître un alter ego à l’ego et ferme-t-il la possibilité de tout accès à l’autre ? L’argument dit ontologique appartient-il encore à une ontothéo-logie avant et après Descartes ? Ces recherches dont le fil directeur est une enquête sur la méthode et la métaphysique attestent que les soubassements historiques et les conséquences modernes, voire post-modernes, de Descartes restent encore, pour une large part, à déceler et à mesurer. Car nous ne pouvons étudier seulement Descartes comme un objet : nous en provenons. Même pour s’en défaire, il faut encore y revenir.

Caractéristiques

Nombre de pages:
416
Code ISBN:
978-2-13-083046-7
Numéro d’édition:
1
Format
15 x 21.7 cm

Autour de l’auteur

Jean-Luc Marion est professeur à l’université de Paris X-Nanterre. Auteur notamment de Sur l’ontologie grise de Descartes (Vrin, 1975, 1981), Sur la théologie blanche de Descartes (« Philosophie d’aujourd’hui », Puf, 1981) et Sur le prisme métaphysique de Descartes (« Epiméthée », Puf, 1986).

Posted in Brèves, Philosophie moderne and tagged , , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).