Léo Strauss, Joseph Copsey : Histoire de la philosophie politique

L’Histoire de la philosophie politique de Leo Strauss et Joseph Cropsey est apparue dès sa première édition en 1963 comme une introduction sans égale aux philosophes les plus importants de la tradition occidentale depuis l’Antiquité grecque jusqu’au XXe siècle. Écrit par des spécialistes reconnus, ce volume a constitué depuis un modèle du genre.
Trop de discours contemporains ont prétendu juger des œuvres du passé en supposant, explicitement ou implicitement, consciemment ou inconsciemment, que les œuvres du présent sont plus vraies que celles du passé, ou que le point de vue de l’historien d’aujourd’hui est d’une certaine manière supérieur à celui de l’écrivain du passé sur lequel il se penche. L’enseignement de Leo Strauss va en sens inverse: au lieu de cultiver cette prétention typiquement moderne, il nous pousse à rechercher le sens originel, perdu ou oublié, des textes de la philosophie politique. C’est cette exigence qui est ici mise en œuvre à l’échelle de toute l’histoire de la philosophie politique depuis Thucydide jusqu’à Heidegger. Et cette perspective modifie profondément les interprétations couramment acceptées de ces textes. En outre, en faisant l’hypothèse, quelque part scandaleuse, ou « immorale » pour nous, selon laquelle le sens profond d’un écrit n’est pas nécessairement explicite, il stimule vigoureusement la vigilance intellectuelle du lecteur, l’oblige à penser avec un sérieux et une exigence renouvelés. Et, paradoxe peut-être, derrière ce travail d’érudition immense, c’est la passion de la vérité, le sens de l’homme au sens le plus élevé qui transparaissent. Il s’agit peut-être tout simplement de la remise en œuvre d’une manière classique de faire de la philosophie. Leo Strauss aurait sans doute simplement parlé d’une manière socratique.
Les auteurs de ce volume cherchent à pousser le lecteur à comprendre l’œuvre de chaque philosophe comme il la comprenait lui-même et non pas en premier lieu comme un fait d’histoire intellectuelle ou sociale. Les éditeurs soulignent que les interprétations proposées dans ce volume ne cherchent aucunement à remplacer la lecture soigneuse des textes examinés. Elles visent plutôt à pousser le lecteur à se plonger dans les textes en question et à les méditer.

Posted in Philosophie Politique and tagged , .