Thomas d’Aquin : sur la vérité

Voici, écrit par Thomas d’Aquin, alors jeune professeur, un cours inaugural, tiré de sa recherche personnelle, et qui répond à une crise du savoir provoquée par l’apparition d’un corpus philosophique qui vient troubler l’ordre ancien.

Qu’en a-t-il été, à l’épreuve de la pensée, de la redécouverte d’Aristote ?

Sur la vérité constitue un modèle pour qui veut saisir l’acculturation à laquelle l’Occident médiéval fut confronté. Une question, douze articles, un texte déroutant, des arguments d’école en forme de dispute, une exposition des transcendantaux et une doctrine du jugement devenues classiques, mais aussi cette définition, appelée à être plus que débattue par la postérité, « adaequatio rei et intellectus » : en compagnie de Thomas, c’est tout le cheminement de cette enquête fondatrice que nous fait refaire, avec profondeur et talent, Gilles-Jérémie Ceausescu.

Spécialiste des systèmes de pensée au Moyen Âge, Gilles-Jérémie Ceausescu enseigne la philosophie à l’Institut Saint-Serge de Paris.

Posted in Philosophie médiévale and tagged , .