Camille Riquier (dir.) : Bergson (cahier d’histoire de la philosophie)

La figure de Bergson, un temps éclipsée, resurgit aujourd’hui auréolée de sa gloire enfin conquise, de cette gloire posthume qui est la seule vraie gloire, parce qu’elle n’est plus temporelle mais essentiellement spirituelle.

Ce recueil de vingt-quatre contributions inédites vient à la suite du renouveau considérable dont ont bénéficié les études bergsoniennes depuis quelques années, et dresse un état des lieux de la recherche actuelle, en France et à l’étranger. L’ensemble entremêle deux perspectives. La première offre un certain nombre de vues singulières qui introduit chaque fois à l’œuvre entière, en en abordant les thèmes majeurs (la conscience, la durée, la mémoire, l’imagination, le virtuel, l’élan vital, la morale et la religion). La seconde propose une série de confrontations qui permettent d’en mieux détacher l’originalité profonde, à travers affinités, oppositions et prolongements possibles. En effet, l’une des difficultés qu’il y eut longtemps à appréhender la pensée de Bergson tient à ce qu’elle déjoue les oppositions conceptuelles traditionnelles, en se rendant insituable par rapport à elles. La comparer aux philosophies de Spinoza, Leibniz, Maine de Biran, Schopenhauer, Nietzsche, Le Roy, Deleuze ou encore Levinas, c’est nous permettre de la retrouver plus aisément sur l’échiquier de l’histoire de la philosophie, où, devenue incontournable, elle revêt désormais le statut de pensée classique.
Collaborations : Rudolf Bernet – Arnaud Bouaniche – Axel Cherniavsky – Anne Devarieux – Élie During – Anthony Feneuil – Arnaud François – Hinashi Fujita – David Lapoujade – Jean-François Marquet – Pierre Montebello – Henri de Monvallier – Alain Panero – Paul Petit – Dominique Pradelle – Maël Renouard – Camille Riquier – Nicolas Rousseau – Luc Trabichet – Jean-Louis Vieillard-Baron – Matthias Vollet – Ghislain Waterlot – Frédéric Worms

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .