Carl Schmitt : Le Nomos de la terre

« Au commencement de l’histoire de tout peuple devenu sédentaire, de toute communauté et de tout empire se trouve sous une forme ou une autre l’événement constitutif d’une prise de terres. [D’elle] dérivent tous les rapports ultérieurs de possession et de propriété : propriété commune ou individuelle, possession ou jouissance selon les formes qu’elles prennent en droit public ou privé, en droit social ou international. De cette origine se nourrit […] tout le droit subséquent et tout ce qui est encore mandé et ordonné ultérieurement en manière d’édictions et de commandements. »

Posted in Philosophie Politique and tagged , .