Cléro Jean-Pierre, Saltel Philippe (sous la dir.) Hume

Philosophe sceptique s’il en est, David Hume est un auteur exigeant : il l’est pour lui-même, comme le montre l’architecture équilibrée, mais subtile, de ses arguments ; il l’est aussi pour son lecteur, car si « les décisions philosophiques ne sont que les réflexions de la vie courante », elles doivent être « rendues méthodiques et corrigées », ce qui contraint à un certain effort, philosophique incontestablement. Cela dit, une telle orientation oblige aussi les superstitions, les dogmatismes, les conceptions de la philosophie comme science positive à répondre aux questions qui portent sur les croyances qui les produisent. Philosophe pratique, inquiet des ressorts de la « vie ordinaire », Hume invite tout un chacun à philosopher, et tout philosophe à plus de modestie : jamais, peut-être, un penseur n’a autant servi le rapprochement de la vie et de la pensée ; jamais, certainement, un penseur ne l’a servi aussi décidément. Celui-là réussit en tout cas à réunir dans ce volume la communauté française des spécialistes de son œuvre, qui dresse ici comme un tableau des différentes orientations, ou lectures, propres aux recherches actuelles sur un sceptique, donc, qui est aussi notre contemporain.

Posted in Philosophie moderne and tagged , .