Danièle Méaux (dir.) : L’art et la machine

De la première industrialisation au développement actuel des nouvelles technologies, les inventions techniques ont conditionné les modes d’organisation socio-économique, comme elles ont sollicité l’imaginaire collectif. C’est ainsi que la machine a constitué un motif privilégié dans le champ artistique. Emblème de progrès souvent magnifié, elle a également été mise en cause comme facteur d’asservissement, confrontant l’être à un simulacre d’autosuffisance organique. Parallèlement à cela, l’utilisation d’appareils plus ou moins sophistiqués amène à repenser autrement l’acte de création.

Textes de L. Brogowski, A.-C. Callens, Cl. Cartier, V. Ciciliato, A. Favier, O. Ihl, F. Knoery, I. Le Pape, C. Limonne, D. Méaux, V. Mika, J.-P. Mourey, N. Moussaoui, J. Noirot, G. Périod-Bled, B. Ramaut-Chevassus, H. Rival, A. Romano Pace, G. Rot, M. Sacchetto, A. Streitberger, N. Thély, Fr. Vatin, Ch. Viart et A.-L. Villard

PU Pau et Pays de l’Adour – Figures de l’Art
200 pages – 17 × 24,5 cm
ISBN 978-2-35311-076-6 – octobre 2016

Posted in La Philosophie dans tous ses états and tagged , .