Danielle Chabaud-Rychter, Virginie Descoutures, Anne-Marie Devreux, Eleni Varikas (dir.) : Sous les sciences sociales, le genre. Relectures critiques de Max Weber à Bruno Latour

Les recherches sur le genre ont toujours été été en dialogue constant avec les grands cadres théoriques, les courants de pensée et les « écoles » des sciences sociales. Partant de ces acquis, cet ouvrage se propose de relire l’œuvre de philosophes (T. W. Adorno, J. Habermas, M. Foucault), d’anthropologues (M. Godelier, C. Lévi-Strauss), de sociologues (M. Weber, E. Goffman, H. Becker, H. Garfinkel) et d’historiens (C. Ginzburg, P. Ariès, E. P. Thompson) dans la perspective du genre.
Quelle place les différences de sexe occupent-elles dans les travaux de Durkheim, Mauss, Marx ou Elias ? À partir de quels objets le genre apparaît-il dans le cheminement intellectuel d’auteurs aussi divers que P. Bourdieu, L. Boltanski, B. Latour ou A. Touraine ? Quels sont les impensés et les présupposés sexués des concepts et catégories d’analyse de ces auteurs ? Et, inversement, comment ces concepts peuvent-ils nous aider à penser les hiérarchies et les inégalités de sexe, la constitution des identités et les enjeux de la sexualité dans nos sociétés ?
Les travaux des trente-quatre auteurs présentés ici font ainsi l’objet d’une relecture critique sous l’angle de la question du genre. Pour les contributeurs de cet ouvrage, c’est aussi une invitation à s’approprier leurs concepts, à les reformuler afin d’approfondir leur potentiel inexploré au service d’une compréhension du monde social aujourd’hui.

Posted in La Philosophie dans tous ses états and tagged , .