David Brézis : Lévinas et le tournant sacrificiel

Souvent présentée comme une doctrine toute faite, la pensée de Levinas se construit en réalité dans une dynamique complexe de réinterprétations, voire de renversements de perspective. À mettre à jour cette genèse mouvementée, on découvre les méandres d’une pensée en devenir, dont l’élaboration ne cesse de s’accompagner de ruptures, de tensions, d’apories. Incontournable est en particulier la question de la dérive sacrificielle qui marque, semble-t-il, le passage de « Totalité et infini » à « Autrement qu’être ». Comment comprendre ce tournant, tant au plan conceptuel qu’existentiel ? Quels en sont les enjeux, dans la perspective des débats qu’à mots couverts Levinas poursuit sans relâche avec Heidegger, Blanchot, Derrida ? Et que dévoile-t-il de son positionnement par rapport à la tradition juive, au vu de l’émergence massive d’un lexique chrétien – sacrifice, expiation, substitution, « kénose »… – dans ses écrits de la dernière période ? Autant d’interrogations auxquelles ce travail tente de répondre, en révélant notamment l’impact décisif qu’a eu sur le développement de sa pensée ce qu’il nomme la Passion d’Israël durant la Shoah.

AUTEUR :
Chercheur au CNRS (Archives Husserl), David Brézis est spécialiste de Kierkegaard auquel il a consacré plusieurs ouvrages. Il travaille actuellement sur Levinas et sur la pensée talmudique.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .