Dork Zabunyan et Patrice Maniglier : Foucault va au cinéma : une contre-histoire du siècle

Des textes réunis pour la première fois
Voici réunis pour la première fois les textes de Michel Foucault sur le cinéma grâce à Dork Zabunyan et Patrice Maniglier qui les présentent et les analysent. On peut s’étonner que cette facette de l’œuvre de Michel Foucault n’est jamais fait l’objet d’un livre jusque là tant ses ouvrages sont commentés et débattus aujourd’hui. Une réflexion inédite sur sa relation au cinéma .
Penser autrement le cinéma
Ses travaux sur la prison, l’hôpital, la sexualité répondaient à son désir de « penser autrement » et notamment de faire de l’histoire autrement, en s’attachant à tous ces micro-procédures dont nous ne sommes pas conscients mais qui décident certains des changements les plus profonds. Justement, et c’est ce que démontrent ici les philosophes Dork Zabunyan et Patrice Maniglier, le cinéma est un lieu où ces micro-changements inconscients peuvent être vus. La relation de la pensée de Foucault au cinéma est donc loin d’être marginale, comme l’apport de cet ouvrage à la réception de son œuvre.
Dork Zabunyan est philosophe, maître de conférence à l’université de Lille 3. Il est l’auteur de Gilles Deleuze. Voir, parler, penser au risque du cinéma (Presses de la Sorbonne nouvelle) et collabore à de nombreuses revues (Crtique, Art Press, Trafic, Vacarme…)
Patrice Maniglier enseigne la philosophie française du vingtième siècle, à l’université d’Essex en angleterre. Il est notamment l’auteur de La perspective du diable (Actes Sud), Antimanuel d’éducation sexuelle (avec Marcella Iacub, Bréal), La vie énigmatique des signes (Leo Scheer).
Actualité
Partenariat avec la Villa Arson de Nice : projections autour de l’œuvre de Foucault en janvier prochain.

Accueil

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .