Elisabeth Badinter : Les passions intellectuelles, Tome I (1735-1751)

Au XVIIIe siècle, l’éloge de ses pairs ne suffit plus à l’intellectuel ambitieux. La naissance d’une opinion éclairée que l’on cherche à séduire modifie la donne. Ils seront nombreux (Maupertuis, Buffon et surtout d’Alembert) à vouloir briller au-delà de l’enceinte académique, à l’occasion d’une découverte ou d’une polémique, dans ce siècle des Lumières qui voit se développer la puissance de la presse et, avec elle, le tourment de la célébrité. Élisabeth Badinter ouvre ici le premier volet d’une fresque sur ces passions qui agitent encore aujourd’hui le monde intellectuel.

Posted in Philosophie moderne and tagged .