Francis Fukuyama : la fin de l’histoire et le dernier homme

La fin de l’histoire et le dernier homme Le livre de Francis Fukuyama a suscité de multiples polémiques. On a cru le réfuter, avec facilité. N’annonçait-il pas la fin de l’Histoire, et le triomphe de la démocratie libérale ? Or, si on a vu s’effondrer les derniers totalitarismes, on n’en a pas fini avec la violence, avec la guerre, avec l’injustice. Sans doute, et Fukuyama le sait bien. Son propos est autre. Sa perspective est mondialiste. Nous savons que la révolution est terminée, qu’un cycle s’est achevé, et que le nouveau n’est peut-être que le retour du pire ou l’extension de ce qui existe. Le devenir de la démocratie mérite qu’on médite les réflexions de Fukuyama, elles ne se réfutent pas aussi aisément qu’on le croit.

Posted in Philosophie Politique and tagged , .