François Kammerer : Nietzsche, le sujet, la subjectivation, une lecture d’ecce homo

Nietzsche est souvent perçu comme un philosophe de la critique du “moi”, qui entreprend d’évacuer le sujet souverain pour en faire un simple effet des rapports entre les volontés de puissance. L’ambition de ce livre est de montrer qu’une telle vision est incomplète. Il y a dans l’oeuvre de Nietzsche, et particulièrement dans son dernier livre, Ecce Homo, une forte pensée de l’individu et du rapport à soi qui, loin d’éliminer le problème de la subjectivité, le pose à nouveaux frais.

Posted in Philosophie contemporaine and tagged , .