Hubert Grenier : Les grandes doctrines morales

Jusqu’au XXe siècle, il allait de soi, en accord avec toute la tradition, qu’il ne pouvait exister de véritable système philosophique sans un prolongement éthique. Sartre lui-même annonçait L’Être et le Néant comme un traité de morale. Mais depuis, hors Jankélévitch, le genre de la philosophie morale semble s’être épuisé, au point que tout se passe comme si peu à peu la morale avait cessé de faire partie de la philosophie.
De Socrate à Freud, en passant par Descartes et Kant, Hubert Grenier dresse un panorama de ces grandes doctrines morales et tente d’y repérer les raisons d’un déclin (peut-être) provisoire.
Si le mot même de morale nous semble désuet, apanage des moralisateurs et des tartuffes, qui pourrait nier qu’aujourd’hui se fait sentir la nécessité de renouer avec elle pour lutter contre les excès de la permissivité et des droits sacro-saints du désir individuel ?

Posted in Histoire de la Philosophie and tagged .