Nicolas Grimaldi : Proust, les horreurs de l’amour

Toute l’expérience d’une vie se résume, chez Proust, à celle de ses déceptions. « Toujours déçu comme je l’avais été en présence des lieux et des êtres, je sentais bien que la déception du voyage, la déception de l’amour, n’étaient pas des déceptions différentes. » D’où vient une déception aussi généralisée ? Pour répondre à cette question, il faut visiter À la recherche du temps perdu en prêtant une attention aiguë aux motifs de la séparation de la conscience et du monde, du deuil du réel, des illusions de l’imaginaire, des contradictions du désir et des horreurs de l’amour.

Nicolas Grimaldi continue ses analyses de l’imaginaire, du désir et du temps déjà esquissées dans son Traité de la banalité et poursuivies dans Préjugés et paradoxes.

Caractéristiques

Nombre de pages:
256
Code ISBN:
978-2-13-083545-5
Numéro d’édition:
1
Format
12.5 x 19 cm
Posted in Brèves, La Philosophie dans tous ses états and tagged , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).