Nicolas Piqué : les ordres de l’histoire

À partir d’une présentation des principaux courants de la philosophie de l’histoire, cet ouvrage se propose de dégager les caractéristiques du régime de temporalité proprement historique. À l’inverse du régime traditionnel, qui analyse la temporalité historique à partir d’une origine normative ou de principes anhistoriques, la reconnaissance de l’historicité du monde humain conduit à privilégier comme objet de pensée la nouveauté, la rupture. Dès lors, analyser l’histoire ne consiste plus à l’indexer sur le stable, le pérenne, mais au contraire à chercher les termes d’une pensée de la catastrophe — seule pensée à même de pouvoir saisir le surgissement incessamment renouvelé d’institutions de sens que constitue l’histoire.

Posted in Histoire de la Philosophie and tagged .