Pierre Chiron et Luc Brisson (éd.) Rhetorica Philosophans Mélanges offerts à Michel Patillon

Rhetorica philosophans, une « rhétorique qui philosophe », c’est ainsi que Philostrate, au IIIe siècle de notre ère, appelait la sophistique de son temps, fixant pour cet art, enrichi et problématisé par une longue concurrence avec la philosophie véritable, des ambitions théoriques considérables. Cette formule coïncide non seulement avec le champ d’activité du dédicataire de ces Mélanges, Michel Patillon, mais aussi, très largement, avec le contenu de l’ouvrage qui lui est dédié.
Michel Patillon, né en 1932, a enseigné dans les classes préparatoires aux grandes écoles avant de devenir en 1990 directeur de recherches au CNRS. Éditeur du De abstinentia de Porphyre, auteur de manuels de théorie littéraire, il a publié en 1988 une thèse qui a fait date sur les structures linguistiques de la rhétorique ancienne. Depuis lors, il consacre l’essentiel de son activité à l’édition critique, à la traduction et au commentaire d’importants manuels légués par des rhéteurs des premiers siècles de notre ère : Aelius Théon, Ps.-Aelius Aristide, Anonyme dit « de Séguier », Apsinès de Gadara, Cassius Longin…
Le présent hommage offre dix huit articles dont les seize premiers composent un panorama presque complet de l’ensemble de la rhétorique gréco-latine, depuis les premiers manuels antérieurs à Platon jusqu’à Georges Scholarios, patriarche de Constantinople au XVe siècle. Il se termine sur deux monographies consacrées aux figures d’hyperbate et d’épiphonème.

Ont contribué à cet ouvrage : E. Amato, J. Bouffartigue, L. Brisson, P. Chiron, T. Dorandi, L. Montefusco, M. S. Celentano, R. Goulet, Ch. Guérin, C. Lévy, P.-L. Malosse, M.-P. Noël, J. Paramelle, M. Patillon, J.-H. Sautel, B. Schouler, F. Woerther et H. Yuni

Posted in Philosophie antique and tagged .