Renaud Barbaras : Merleau-Ponty

Cette petite collection a choisi d’aller à l’essentiel : les concepts fondamentaux qui seuls permettent de saisir l’unité et la cohérence d’une pensée. Chaque ouvrage de la collection comprend trois parties : un exposé doctrinal – des textes commentés – un vocabulaire.

La philosophie de Merleau-Ponty est commandée tout entière par le souci d’assumer aussi rigoureusement que possible la définition grecque de la philosophie comme étonnement : fidèle au mot d’ordre husserlien de « retour aux choses », elle suspend notre relation familière avec le monde pour le faire paraître et c’est pourquoi elle est une philosophie de la perception.

Mais si l’expérience est ce qui va de soi, revenir à l’expérience est la chose la plus difficile qui soit. Aussi Merleau- Ponty consacre-t-il l’essentiel de son oeuvre à frayer des chemins vers le monde perçu, ce qui exige de découvrir, afin de les déraciner, les présupposés qui en commandent la thématisation. C’est en menant à bien cette réduction radicale que Merleau-Ponty parvient à penser le sensible au lieu de le considérer comme cette présence à la fois évidente et impénétrable dont il n’y aurait rien à dire. Le sensible est « la forme universelle de l’Être brut » — forme en laquelle se préserve son mystère — et c’est pourquoi il contient tout, y compris l’intelligible.

Posted in Brèves, Philosophie contemporaine and tagged , , , .

Ancien élève de l’ENS Lyon, agrégé et docteur en Philosophie, Thibaut Gress est professeur de Philosophie en Première Supérieure au lycée Blomet. Spécialiste de Descartes, il a publié Apprendre à philosopher avec Descartes (Ellipses), Descartes et la précarité du monde (CNRS-Editions), Descartes, admiration et sensibilité (PUF), Leçons sur les Méditations Métaphysiques (Ellipses) ainsi que le Dictionnaire Descartes (Ellipses). Il a également dirigé un collectif, Cheminer avec Descartes (Classiques Garnier). Il est par ailleurs l’auteur d’une étude de philosophie de l’art consacrée à la peinture renaissante italienne, L’œil et l’intelligible (Kimé), et a publié avec Paul Mirault une histoire des intelligences extraterrestres en philosophie, La philosophie au risque de l’intelligence extraterrestre (Vrin). Enfin, il a publié six volumes de balades philosophiques sur les traces des philosophes à Paris, Balades philosophiques (Ipagine).